Atlantis Lab AT31

Atlantis Lab AT31

L’AT31 ne nécessite donc pas de sub pour explorer les plus basses fréquences.

L’ AT 31 est rapide, d’une dynamique impressionnante et garde la justesse d’une enceinte de studio.
Un grave rapide et puissant, un aigu très précis et d’une grande délicatesse, parfaitement intégré avec une énergie hors du commun, sans la moindre dureté.

Une écoute très naturelle, sans tassement de dynamique. Une grande aisance sur les grosses masses orchestrales. Elle développe avec évidence une image sonore large et profonde, à la manière d’une grosse enceinte.
Son rendement et sa puissance admissible lui autorisent des niveaux sonores impressionnants, sans compression. Sur ce modèle, l’évent est réglable et son réglage optimum est très différent d’une pièce à l’autre : preuve de sa pertinence.

Conseils d’utilisation
Son rendement et sa stabilité d’impédance autorisent n’importe quelle technologie d’amplification allant du mono triode 2A3, 300B, 211, de 3  watt au numérique de 300 watt. Il est important de régler la longueur de l’évent en fonction du local, cela permet de l’adapter efficacement à son emplacement dans la pièce. En se munissant d’un mètre, faire coulisser l’évent au moyen de la barre fixée dans celui-ci par bond d’un demi cm jusqu’à l’obtention du bon résultat. Ce résultat est très sensible sur la densité du medium à 0,5 cm près. Bien que le réglage moyen soit de 19cm, ne pas hésiter à essayer toutes les longueurs.

Prix : 10 000 € la paire

 

Origine : Conçu et fabriqué en France

Dimensions unitaire (H x L x P) 1205 x 255/415 x 410 mm
Poids unitaire 55 kg

Puissance admissible 250 W
Puissance crête 500 W

Voies 3 voies
Charge acoustique Bass-reflex
Rendement 100 dB / 1W / 1m

Impédance nominale 4 Ω

Bande passante 28 – 20000 Hz (-1 dB)
Connectique : Bornier simple – Bananes ou fil nu

Rodage 100 heures

Inclus Pointes de découplage

Garantie constructeur 7 ans

L’AT31 ne nécessite donc pas de sub pour explorer les plus basses fréquences.

L’ AT 31 est rapide, d’une dynamique impressionnante et garde la justesse d’une enceinte de studio.
Un grave rapide et puissant, un aigu très précis et d’une grande délicatesse, parfaitement intégré avec une énergie hors du commun, sans la moindre dureté.

Une écoute très naturelle, sans tassement de dynamique. Une grande aisance sur les grosses masses orchestrales. Elle développe avec évidence une image sonore large et profonde, à la manière d’une grosse enceinte.
Son rendement et sa puissance admissible lui autorisent des niveaux sonores impressionnants, sans compression. Sur ce modèle, l’évent est réglable et son réglage optimum est très différent d’une pièce à l’autre : preuve de sa pertinence.

Conseils d’utilisation
Son rendement et sa stabilité d’impédance autorisent n’importe quelle technologie d’amplification allant du mono triode 2A3, 300B, 211, de 3  watt au numérique de 300 watt. Il est important de régler la longueur de l’évent en fonction du local, cela permet de l’adapter efficacement à son emplacement dans la pièce. En se munissant d’un mètre, faire coulisser l’évent au moyen de la barre fixée dans celui-ci par bond d’un demi cm jusqu’à l’obtention du bon résultat. Ce résultat est très sensible sur la densité du medium à 0,5 cm près. Bien que le réglage moyen soit de 19cm, ne pas hésiter à essayer toutes les longueurs.

Atlantis Lab AT31 PRO,

Atlantis Lab AT31
Atlantis Lab nous offre avec la grande colonne AT31 son plus haut de gamme. Elle est également une déclinaison de ses modèles professionnels pour studios d’enregistrement. L’AT31 ne cache ni son jeu, ni ses ambitions. Imposante dans ses dimensions, fièrement campée dans sa robe de bois noble et de simili cuir, elle s’avère époustouflante dans son écoute. De l’ampleur, du grave, un médium charnel, un aigu détaillé sans projection, une scène sonore riche… l’AT31 vient sans surprise couronner la déjà très belle gamme d’Atlantis Lab.

Une promesse dès le premier regard
L’enceinte AT31 est une colonne de taille imposante aux caractéristiques en rapport. Enceinte trois voies, elle compte néanmoins quatre haut-parleurs. La section haute est prise par un tweeter à chambre de compression poussé par un aimant surpuissant au néodium. La membrane a été adaptée par rapport aux autres modèles pour maintenir la finesse de restitution avec un rendement démoniaque… Plus de 100 dB pour l’AT31 ! Le médium, situé au-dessus, est traité pour la première fois dans la gamme par un haut-parleur qui lui est dédié, de 16cm. Le grave enfin est assuré par l’impressionnant 31 cm en façade, couplé à son cadet de 26 cm à l’arrière. Ce montage, classique chez Atlantis Lab, permet de conjuguer les qualités souhaitées de rendement, de compacité et de réponse en fréquence très basse. Les quelques 28 Hz vrombissent véritablement quand le boomer frontal et ses accélérations fulgurantes (toujours ce rendement…) entrent en scène. L’AT31 encaisse nominalement près de 200 Watts, 400 en crête. Elle peut véritablement être mariée à toute électronique, comme tout salon d’écoute. Notez, comme ses petites sœurs, que l’évent est réglable. Cette étape, simple mais précise, est recommandée pour obtenir encore plus de l’AT31 au-delà des préréglages d’usine, en fonction de votre pièce d’écoute.

Grande, et bien proportionnée
L’esthétique est soignée. Grande, élancée, légèrement pyramidale… pour une silhouette plus fluide, elle se fait aisément sa place dans le salon de par son empreinte au sol finalement raisonnable (41 x 41 cm). L’habillage en simili cuir est réussi : le grain est visible mais léger, la tension parfaite, et les coloris marron-cendre ou blanc sont particulièrement intemporels comme heureux. Les joues sont en chêne travaillé suivant plusieurs biseaux et rainures afin de fournir un supplément de rigidité et d’absorption des ondes stationnaires et résonances parasites. Le bornier simple à l’arrière a été réalisé en France sur cahier des charges exclusif. Il est de très belle facture, d’un alliage de cuivre à haute conductivité. Le serrage est ferme et aisé. Les bananes et le fil nu sont acceptés. La compression en façade propose une sortie pavillonnée ovale du plus bel effet. L’ensemble est bien exécuté et remporte un franc succès, capable de se fondre dans des studios ou salons très variés, allant du contemporain au plus rustique.

Une écoute sans retour
L’écoute, enfin, vient récompenser notre impatience sur l’échelle de l’intensité ! Ampleur, dynamique, transparence, détails, aération… viennent évidemment à l’esprit. Mais également sensualité et réalisme, ce qui n’est pas un moindre mot, alors que les spécifications auraient pu nous faire tomber du côté de la sono. On se laisse rapidement aller à écouter le morceau en entier, puis un autre… La musique emplit tout, l’ensemble de la pièce, nos émotions aussi… L’AT31 est une injonction au présent audiophile. Au final, on oublie la taille comme les caractéristiques imposantes, pour se laisser porter par la finesse de restitution, l’ouverture, la tension du grave… Tout y est. En rapport, nombre d’autres écoutes paraissent presque inertes, lointaines, peu définies. C’est un constat rude, qui souligne le sincère mérite de ces AT31, et d’Atlantis Lab qui nous présente là son digne vaisseau amiral, qui n’a pas à rougir face à la concurrence. Bien au contraire.